pelouse

Pelouse synthétique : comment la choisir et la poser ?

À l’ère de l’évolution technologique, beaucoup de professionnels se sont livrés à de vrais casse-têtes pour rendre leur environnement plus agréable à la vue. Le gazon synthétique parvient justement à se frayer un passage dans le domaine d’embellissement de plusieurs endroits. La décoration est devenue le maître mot, mais il n’y a pas que cela. L’enjeu écologique fait parler aussi de lui et alerte l’opinion publique pour le moindre respect de l’environnement. En général, le choix et la pose de la pelouse synthétique doivent respecter certaines conditions. Mais comment choisir son gazon ? Et comment le poser ? Autant de questions que nous allons répondre dans cet article.

Quelles sont les raisons d’être du gazon synthétique ?

Ces dernières années, de nombreux paysages urbains ont changé d’aspect. On leur a intégré une autre image qui offre plus de sublimité aux yeux des observateurs. Les professionnels ont pensé spécifiquement à un objet de substitution, mais aussi de décoration. Il est plus connu aujourd’hui par bon nombre de citoyens : le gazon artificiel ou la pelouse synthétique. C’est de cette qualité plus artificielle que la pelouse puise son appellation. Elle est en train de remplacer le gazon naturel qui, comme son nom l’indique, n’a rien de synthétique. En effet, la mise en œuvre de ce gazon permet essentiellement d’envisager un autre visage du paysage. La pelouse artificielle offre plus de spectacles beaux à voir et ne demande que peu d’entretien. Les jardins privés surtout et les terrains de sport admettent généralement la pose du gazon synthétique.

Mettre en évidence les points essentiels pour choisir

Avant de mettre en œuvre un projet sur un gazon artificiel, il est primordial de bien sélectionner d’importants détails. Ils méritent l’attention particulière des spécialistes de la pose pour que tout soit rentable. Le choix de la pelouse synthétique prend en compte la résistance du matériau à l’arrachement. Cela dépend de la qualité du fil avec lequel elle est fabriquée. Un autre détail concerne la perméabilité de la pelouse. C’est une condition qui permet de voir la capacité d’évacuation pour que l’eau ne puisse pas rester à la surface. Si telle est l’exigence pour avoir un bon article, il faut faire référence aussi à d’autres qualités. Ainsi, la hauteur du gazon fait partie des conditions de choix. Elle doit être retenue entre 20 et 50 mm. Une solution intermédiaire comprise dans cette fourchette de valeurs est toujours la meilleure, d’après les professionnels. Il en est de même du poids et de la durée de vie du gazon.

La pose proprement dite de la pelouse artificielle

Pour la pose d’une pelouse synthétique, on n’a pas besoin d’être un vrai professionnel pour le faire. Il suffit de suivre point par point les démarches à faire pour parvenir à ses fins, sauf dans le cas où vous souhaiterez effectuer une pose dans une surface importante. On fait allusion à la pose industrielle qui demande des outils sophistiqués et donc plus coûteux. Il faut également voir de quel substrat il s’agit. Le jardin, la terrasse, l’aire de jeux ou le balcon ne demandent pas une grosse préparation. En premier lieu, il est nécessaire de bien nettoyer la surface concernée par la pose. L’intervention avec une colle spéciale est obligatoire pour que l’objet puisse bien tenir sur son support. Mais il en est autrement quand il faut faire la pose sur un substrat en terre où les agrafes galvanisées sont nécessaires. En tout cas, on peut profiter des avantages qu’apporte toujours le gazon synthétique.