Mouvements artistiques en peinture : zoom sur les phénomènes les plus marquants de l’histoire

mouvement

 En matière d’art, notamment pour la peinture, le concept du mouvement artistique possède un sens profond. Pour que l’évènement soit reconnu, il doit être accepté par un groupe d’artistes fédérant autour d’un même style. Mais que faut-il vraiment savoir sur ces évènements ayant marqué l’histoire de la peinture ?

La peinture au début de l’histoire

L’histoire de la peinture est aussi vieille que celle de notre monde. Les plus anciennes réalisations dans ce cadre seraient peintes il y a à peu près 40 000 ans. Elles ont été découvertes en Espagne, dans la grotte El Castillo. Ces chefs-d’œuvre, appartenant à l’ère Aurignacienne, témoignent de l’intérêt des anciens pour l’art.

En Occident, la Grèce fait certainement partie des pays ouverts à la peinture. On attribue l’origine de cet art à Euchiros, géniteur de Dédale. Bien qu’il ne soit question de mouvement artistique  pendant la Grèce antique, cet art semble s’être bien développé à l’époque. La peinture sur la céramique et la poterie ont conquis les artistes. En Crète, c’est plutôt de la peinture murale dont on parle au temps de la civilisation minoenne.

De l’art byzantin au maniérisme

L’avènement du christianisme a marqué l’histoire de la peinture. L’art byzantin commence à s’imposer à travers les icones et russe orthodoxe et grecs dès le 5ème siècle. Ensuite, c’est au tour de l’art anglo-saxon de marquer le monde au Moyen âge.

Deux grands artistes ont marqué cette période de transition vers l’âge d’or de la peinture. D’un côté, il y a Giotto devenu père de la peinture classique occidentale. Quant à Cimabue, on voit en lui l’accomplissement de la tradition byzantine.

La révolution de la peinture se poursuit au Renaissance. A cette époque, l’astronomie et cet art représentatif semblent marcher côte à côte. Les représentations sur les tableaux deviennent moins idéalisées mais assez réalistes. L’art flamand s’émancipait avec des artistes Hans Holbein et Brueghel l’Ancien. En Italie, on parle aussi d’essor de la peinture avec des grands maîtres comme Le Tintoret Michel-Ange et Raphaël. La mort de ce dernier annonce la fin du maniérisme, considéré comme le premier mouvement artistique.

Quand et pourquoi parler de mouvement artistique en peinture ?

Avant le maniérisme, on descelle difficilement de mouvement dans l’art et la peinture. C’est avec lui que semble débuter le courant artistique dans ce domaine. La nomination des différents mouvements se fait de diverses façons. Certains découlent d’une pensée ou remarque courante de l’époque. D’autres tirent leur nom de leurs origines.

En peinture, on parle non pas d’un seul mouvement artistique mais de plusieurs ayant marqué l’histoire. L’Ecole française de peinture, le naturalisme et le post-impressionnisme font partie des grands mouvements à retenir au 17ème siècle jusqu’au 20ème siècle.

Dans les années 50 et 60, on parle de succès de l’abstraction lyrique et du trompe-l’œil. C’était l’époque de land-art en sculpture. La période contemporaine est marquée par des styles assez modernes comme le néo-pop. Bref, parler des mouvements artistiques c’est évoquer les évènements ou pensées qui ont influencé les artistes de même époque. L’acceptation par ceux partageant un style commun donne le ton pour le début d’un mouvement.

Pour terminer, il faut admettre que la notion mouvement artistique est assez vaste. Afin de mieux comprendre chaque mouvement, il faut se pencher sur les faits importants d’une période.

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*